logoASD banieresite

LogoSCV2016

OFFRE DE MISSION

Licences
Presentation mission Foot F et citoyennete 2017 Prsentation mission Environnement Tournoi 2018 Saison 2017/2018
programme de reprise
Plannings Séniors Filles et Gars
et U15

06/05 Détecter et former des éducateurs « maison »

Formation Educateurs AS DIRINON small

L’AS Dirinon a décidé en 2016 de mettre en place une véritable politique de recrutement et de formation de ses éducateurs. La première difficulté jusqu'ici étant de convaincre les parents ou les seniors de s’investir auprès des jeunes, le club a fait le choix d'essayer de se tourner vers les jeunes adultes. Ainsi depuis le début de la saison une dizaine de jeunes s’impliquent aux côtés des éducateurs/trices dans les petites catégories. Retrouvez l'interview de Katell Bescond la responsable de catégorie U6/U9 qui a mis en place cette nouvelle école des éducateurs.

AS Dirinon : Quel public est aujourd’hui priorisé et comment repérer les candidats ?

Katell Bescond : Nous choisissons de solliciter nos jeunes à partir des U15. Avec l’objectif qu’ils encadrent en U7, U8 et U9. Nous contactons les jeunes au stade…U15…U17…U19. Il existe plein de petits signes qui nous mettent la puce à l’oreille : esprit de solidarité, goût de l’effort, respect du club….

ASD : Y a t’il une bonne manière de les convaincre ?

Katell : Afin de les encourager à nous rejoindre et à ne pas lâcher ensuite, on essaye si possible de prendre des jeunes d’une même équipe, qui s’entendent bien, histoire qu’ils se motivent entre eux. Quand ils s’entendent bien ils sont heureux de se retrouver aussi !

ASD : N’est-ce pas un peu jeune 14 ans pour s’investir ?

Katell : Devenir éducateur à 14-15 ans représente une certaine charge. La semaine de ces adolescents peut être lourde. Par exemple, en plus du collège, du lycée, ils peuvent être amenés à se lever tôt le samedi matin pour aller encadrer l’école de foot. C’est contraignant donc nous sommes attentifs à ce que le projet soit partagé avec les parents. Ils encadrent le samedi matin prioritairement, car les autres soirs ils sont pris par leurs obligations scolaires et leurs entraînements. Ils peuvent intervenir également ponctuellement dans l’encadrement de stages initiés par l’ASD ou des journées de rassemblement organisées par le district, comme ce fut le cas le mardi 21 Février à Dirinon et le mercredi 22 Février lors du Rassemblement Futsal Féminin à Lesneven (Photo).

ASD : On imagine que ces jeunes ont besoin eux aussi de soutien et d’accompagnement

Katell : Il est évident qu’on ne lâche pas les jeunes dans la nature ! Les responsables de la séance expliquent les jeux, les exercices et surtout les correctifs à apporter en fonction des observations faites. Ils doivent être dans le plaisir au milieu des enfants, pas dans la contrainte de l’organisation. Les adultes responsables lancent la séance et nos jeunes éducateurs sont répartis par doublette sur les groupes de travail. Les éducateurs plus expérimentés conseillent les plus jeunes. En fin de séance on échange (ambiance des ateliers, attitude des enfants…).

ASD : Après ces premiers 8 mois d’expérimentation on peut déjà se projeter sur l’avenir ?

Katell : Ces jeunes éducateurs sont à intégrer à la commission technique ; cela leur permettra de s’imprégner de la politique technique du club petit à petit et de les encourager à se sentir investis d’une mission commune. S’ils souhaitent ils pourront acquérir de nouvelles connaissances autour du football et approfondir leurs compétences en suivant les formations fédérales proposées par le district (CFF1 début juillet ou aux vacances de la Toussaint par exemple).Dommage que ces formations ne soient ouvertes qu’à partir de 16 ans je pense que dès l’âge de 15 ans les jeunes pourraient suivre cette formation.

 

ASD : Que peut-on attendre de plus de cette stratégie de formation ?

Katell : Avec du recul, des clubs qui ont mis cette politique en place constatent que leurs jeunes éducateurs deviennent plus vite matures et développent plus de compétences. Ce qui a aussi des répercussions sur leur équipe respective où ils peuvent avoir un certain rôle de leadership. Ils baignent dans les valeurs de leurs clubs, participant à les véhiculer autour d’eux. Les joueurs se connaissent, par-delà leur catégorie, et viennent se voir mutuellement en match. Cela crée inévitablement une dynamique, une émulation riche, et des interactions intéressantes. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si plusieurs d’entre eux s’engagent aussi aujourd’hui dans le projet de Bureau des jeunes (avec l’aide d’Elody qui fait cette année un volontariat en service civique au club et qui est également présente sur la photo), tout cela aide à prendre confiance en soi et conscience des vertus de s’engager dans l’action associative et la vie citoyenne

ASD : On constate qu’il y a beaucoup de féminines comment cela s’explique ? Comment faire si des jeunes souhaitent se joindre à l’aventure ?

Katell  : il y a une majorité de féminines effectivement, mais cela s’est fait naturellement ,car il était plus facile pour moi de les interpeller (lors des entraînements notamment où j’allais ou à la fin d’un match, car on partage du temps ensemble). Bien sûr s’adresser aux gars fait partie de notre marge de progrès, et d’ailleurs ils peuvent sans attendre la saison prochaine passer un samedi matin à l’entraînement observer comment cela se passe et se faire connaître.

ASD : Quels sont les premiers éléments qualitatifs que tu perçois ?

Katell : Quand je demande à nos jeunes pourquoi ils aiment venir encadrer au stade, ils me répondent :

« pour me mettre à la place des encadrants », « pour aider le club », « pour faire du bénévolat », « parce que je fais du foot », « parce que j’aime coacher » , « parce que j’aime les petits », « parce que ça me plaît »

Alors formons des éducateurs « maison » !

______________________________________________________________________________________________________

PORTE OUVERTE JEUNE EDUCATEUR

A l'occasion des portes ouvertes organisées par le club au mois de mai, mais aussi de sa journée ouverte aux écoles à la veille du tournoi, Katell propose à tous les gars et filles du club des catégories U17 et U15 de venir découvrir et tester la mission d'encadrant de groupe..